Positivez, c’est contagieux !

Thierry Saussez, créateur du Printemps de l’Optimisme et auteur du best-seller « 50 bonnes raisons de choisir l’optimisme* » était l’invité récemment d’un dîner-débat organisé par l’association des Optimistes du Sud-Est (OSE).
« À chaque étape de ma vie, j’ai été confronté à ce paradoxe français d’une confiance individuelle très forte et d’une défiance collective qui fait de nous le peuple le plus pessimiste du monde. »
Lorsqu’on lui demande s’il a lui-même connu des échecs, il répond : « Bien sûr que j’ai eu des échecs. D’ailleurs, il n’y a pas de vie réussie sans passer par des épreuves, qu’elles soient d’ordre personnel ou professionnel. Je ne dis pas qu’il faut se comporter en Ravi de la crèche, mais plutôt nourrir un optimisme réaliste et lucide afin de mieux traverser les difficultés. »

Chiffres à l’appui, il affirme : « Une enquête révèle que, chez l’être humain, la positive attitude est génétique à 50%, dépend de sa propre volonté à 40% et de l’environnement à 10%. Nous sommes égaux sur la ligne de départ. Si nous étions fabriqués comme pessimistes, nous serions tous des rampants… »
Intarissable sur le sujet, Thierry Saussez dispense quelques conseils pratiques, histoire d’entretenir une hygiène de vie mentale :

  • « Premier point, il faut savoir orienter son regard. Le plus souvent, tel un lapin pris dans les phares d’une voiture, on ne regarde que le plus terrible. Il faut apprendre à diriger son regard vers le côté positif des choses et agir en conséquence.
  • Deuxièmement, la « faute à pas de chance » n’est qu’une question de rythme entraînant vers le bas alors que d’autres prennent plus d’initiatives et restent toujours dans la dynamique…
  • Enfin, engagez-vous ! Que ce soit dans le monde sportif, associatif, culturel ou autre, et indignez-vous haut et fort de la violence, du terrorisme, des extrêmes, etc. »

Pour cet homme de bon sens, les Français n’ont aucune raison de baisser les bras, « alors que 70 à 80% d’entre eux se déclarent heureux dans leur for intérieur. Nous avons la chance de vivre dans un pays formidable, mais il faut qu’on en rajoute à chaque fois. Ce qui fait que nous sommes le peuple le plus râleur au monde. Il n’y a pas de raison d’avoir cette étiquette. »
Positivez, c’est contagieux ! Tel est le leitmotiv de Thierry Saussez qui rassure et réconforte les plus déprimés avec ses paroles.

Philippe Michon, Nice-Matin
* 50 bonnes raisons de choisir l’optimisme, par Thierry Saussez (Ed. Saint-Simon, 2015)

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>