Vous remémorer les instants gagnants

Les instants gagnants sont des moments qui rendent plus puissant

Après avoir lu cet article, vous saurez comment utiliser efficacement les instants gagnants de votre passé pour vous donner de la force mentale lorsque vous commencez à perdre courage.
Même si vous avez l’impression que votre vie n’a été qu’une succession d’instants perdants – parce que vous manquez d’estime de soi -, je vais vous montrer qu’avec un petit effort, vous pourrez constituer une longue liste de moments gagnants.

Vous avez expérimenté plus de moments gagnants que vous ne le pensez

Les moments gagnants ne se rapportent pas forcément à une compétition. Peut-être êtes-vous dans une équipe sportive qui a perdu plus de matchs qu’elle n’en a gagné. Ou peut-être êtes-vous allé à Las Vegas et y avez-vous perdu des centaines d’euros. Il est vrai que ce sont là des moments où vous avez perdu, mais si vous regardez un peu mieux, vous verrez quelques « victoires » disséminées.

Par exemple, vous pouvez ajouter à votre liste de moments gagnants le fait d’avoir intégré une équipe sportive. Le score de l’équipe n’est pas aussi important que les efforts que vous avez fournis pour intégrer l’équipe. Ces efforts ont été efficaces, sinon vous n’auriez pas réussi à entrer dans l’équipe.

De même, le jour où vous avez mis assez d’argent de côté pour partir en voyage à Las Vegas peut aussi être requalifié comme un moment gagnant. Vous avez certainement travaillé dur pour économiser cet argent et vous vous êtes privé de menus plaisirs pour mettre plus d’argent de côté en vue de ce voyage.
Si vous vous focalisez sur le fait d’avoir perdu de l’argent à Las Vegas, vous vous trompez en oubliant le but que vous avez atteint. Ce but était d’économiser assez d’argent pour vous rendre à Las Vegas et vous amuser une fois là-bas ! Pourquoi ne pas penser à ce moment gagnant ? – parce que c’en est réellement un.

Si vous repensez à votre vie, vous trouverez plein d’autres moments gagnants, comme le jour où vous avez obtenu votre permis de conduire du premier coup. Ou le jour où vous avez gagné l’amour de la personne avec qui vous vous êtes marié. Ou le jour où la banque a accepté votre demande de prêt et apporté les fonds nécessaires à l’achat de votre maison ou au démarrage de votre entreprise. Etc…

Le problème quand on s’attarde sur les échecs

Malheureusement, trop de gens considèrent leur vie comme une série d’échecs. En s’attardant sur les échecs et en s’imaginant en permanence en échec, l’image de l’échec deviendra une réalité, lentement mais sûrement.
Quand nous « voyons la défaite » dans notre vie, nous commençons également à ressentir les émotions associées à l’échec. Ces émotions nous laissent fatigué, épuisé, et complètement abattu. Pas étonnant que tant de gens abandonnent !

Vous souvenir des moments gagnants peut vous aider à vous sentir le gagnant que vous êtes vraiment, capable d’accomplir n’importe quelle tâche que vous vous fixez. Quand vous vous sentez gagnant, vous commencez à agir comme un gagnant. Rempli de confiance en vous, vous vous sentez capable de conquérir tout ce que vous désirez. Plein d’énergie, vous croyez que le résultat est à votre portée. Rempli de courage, vous considérez que « NON » n’est pas une réponse.

Développer cette habitude gagnante

Si vous prenez le temps de faire la liste de vos moments gagnants, même les plus petits, et de vous remémorer tous les détails qui vous y ont conduit, vous comprendrez ce qu’on ressent quand on rencontre le succès. Ces images et ces émotions deviendront ainsi enracinées dans votre esprit.

Puis, comme l’athlète qui répète mentalement un mouvement et qui l’exécute sans faute durant la compétition, la prochaine fois que vous tenterez une plus grosse entreprise, vous serez capable d’exécuter la mécanique du succès que vous aurez enracinée dans votre esprit.

En d’autres termes, quand vous développez votre vision du succès, le nombre de vos succès grandit également. En permettant à ce mécanisme du succès de se répéter, vous voyagerez plus loin que vous ne l’auriez jamais pensé sur le chemin du succès.

Ce que vous lisez vous plaît ? Cela frappait aussi Maxwell Maltz, l’homme qui se trouve derrière le concept d’émotions gagnantes. Et cela frappe également les coachs qui ont besoin d’aider les athlètes qui s’accrochent à de récentes défaites ou erreurs, à surmonter l’émotion perdante qui entrave leurs performances.

Ces coachs savent qu’en amenant les athlètes à enregistrer mentalement les moments gagnants dans leur esprit, les athlètes peuvent plus facilement faire appel à ces moments gagnants pour évacuer les sentiments d’échec de leur esprit.

Faire appel aux souvenirs de vos instants gagnants est une grande source de motivation qui peut vous garder sur une voie positive. En les stockant dans vos dossiers mentaux, vous pouvez faire appel à ces souvenirs quand vous en avez besoin.

Poursuivons avec votre liste de moments gagnants. Voici ce que vous avez à faire :
– Repensez à un moment de votre vie en rapport avec un défi que vous avez relevé.
– Puis, en utilisant chacun de vos sens, recréez les détails de cet événement.
– Pensez à d’autres moments de votre vie où vous avez relevé des défis de plus en plus importants, et recréez également ces scènes avec des détails vifs.
– Lorsque vous avez une image assez claire de la victoire, stockez ces images composites dans votre dossier mental. Vous pouvez aussi les écrire.
– La prochaine fois que vous vous sentirez abattu, fatigué ou perdant, rappelez-vous un de ces moments gagnants, et la sensation qu’on éprouve avec le succès.

Avec ce mécanisme du succès enraciné dans votre esprit, vous pouvez le déclencher à la demande. Une fois déclenché, votre mental s’adaptera automatiquement en pensant et en se comportant comme la personne à succès que vous savez être !

Albert Isel
Source : www.mental-o-top.com/blog/developpement-personnel/instants-gagnants/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>